Retour

Marchez à travers les « Basque Highlands » et respirez profondément

Marchez à travers les « Basque Highlands » et respirez profondément

Marchez à travers les « Basque Highlands » et respirez profondément

Le Goierri est une escapade idéale pour ceux qui apprécient l’authentique. Ce territoire de montagne presque magique, situé à l'intérieur des terres, est un paradis rustique encore peu connu, idéal pour la randonnée et pour apprécier la cuisine traditionnelle.

Vendredi Calme ou ambiance effrénée ? À vous de choisir.

Lorsque vous arrivez au Goierri un vendredi après-midi, vous pouvez faire au moins deux choses :

  • Vous rendre à votre hébergement et profitez du calme, du paysage, de l'accueil familial et de la gastronomie. Dans tous les petits villages de la région il y a de belles fermes où l'on peut dormir sur ses deux oreilles. Certaines d'entre elles proposent un hébergement et disposent également d'une cidrerie.
  • Plonger tête la premier dans les rues des localités les plus animées. À Beasain, Ordizia ou Segura, vous trouverez une bonne ambiance pour pratiquer le « poteo ». Si vous avez choisi Beasain, vous disposez d'un merveilleux hôtel dans le complexe monumental d'Igartza. S'il est déjà merveilleux pendant la journée, vous en tomberez amoureux la nuit ! Segura est la localité médiévale la mieux conservée du Pays basque et vous avez également de bonnes possibilités d'hébergement. Flânez dans les rues et retrouvez-vous sur la place de la ville où se trouve l’ambiance. Et si vous avez choisi Ordizia, dans les environs du célèbre Marché d'Ordizia, il y a de bons endroits pour prendre un verre accompagné de produits du marché. KM 0 pour de vrai !

Samedi Le fromage d'Idiazabal et le tunnel de San Adrían, une combinaison imbattable.

Si vous aimez le bon fromage, vous devez sans aucun doute vous rendre au Centre d'interprétation du fromage d'Idiazabal, l'un des meilleurs fromages du monde. À Idiazabal, vous pouvez également visiter d'authentiques fromageries. S'il y a des petits agneaux, les plus jeunes apprécieront beaucoup, et si c'est la saison de la fabrication du fromage, vous apprendrez tous ses secrets et pourrez déguster du cidre et du txakoli. D'autre part, aller au Goierri et ne pas passer par le tunnel San Adrián (comme l'a fait l'empereur Charles Quint), c'est passer à côté de quelque chose d'unique. La montée, qui dure 2 heures, est très facile, bien balisée et offre des vues magnifiques. Prenez comme référence le village de Zegama et le parc naturel d'Aizkorri-Aratz. Vous pouvez faire toute la promenade ou laisser votre voiture sur le parking de l'Aldaola et marcher pendant une vingtaine de minutes. L'excursion du matin vous mettra en appétit, c'est pourquoi nous vous recommandons un endroit très authentique : au sommet d'Otzaurte, vous trouverez de délicieux pintxos de chorizo, de boudin noir ou de ragoût de viande. Si cela ne suffit pas, une potée de haricots secs est une autre option délicieuse.

Idiazabal

Samedi L'après-midi, jouez et amusez-vous comme un enfant!

Si vous venez avec des enfants, après le déjeuner, allez aux jeux d'orientation d'Anduetza Parketxea ; divertissement garanti ! (à partir de juillet) Il y a trois circuits avec différents niveaux de difficulté. À partir de 7-8 ans, les enfants peuvent s'adonner à la course d'orientation dans un environnement limité, facile à contrôler par les parents et ceux-ci peuvent même prendre part au jeu. Et, à la tombée de la nuit, vous vous poserez à nouveau la question, calme ou ambiance ? Peu importe, quel que soit votre choix, c'est le bon choix.

Dimanche Parc naturel d'Aralar : territoire de bergers et d'êtres mythologiques.

L'essence du Goierri se trouve dans le parc naturel d'Aralar, une fantastique sortie du dimanche. Territoire de bergers et d'êtres mythologiques, on y trouve de beaux sommets comme le Txindoki (que nous avons surnommé le Cervin basque), des mégalithes, l’une des plus grandes hêtraies du Pays basque, de grands alpages où vous verrez les moutons latxa... tous accessibles depuis le Parketxe de Lizarrusti (à partir de juillet), où vous serez accueillis par José Ramón Aguirre (nous l'appelons tous Marron), un alpiniste d’élite qui a fait des expéditions en Mongolie, au Pakistan et au Népal.

Dimanche La maison du «Père de la mythologie»

Avant de monter au parketxe Lizarrusti, nous vous recommandons de vous arrêter à Ataun. La ferme Sara -ou Sara Etxea- fut la maison de José Miguel de Barandiaran, une légende de la culture basque. Ce prêtre et érudit a complètement transformé les connaissances de la préhistoire basque et a récupéré la mythologie euskalduna (basque). Depuis Sara Etxea, une très belle mini promenade à travers le village d'Ataun vous mènera au Musée Barandiaran, où vous entrerez dans l'univers magique des Basques. C'est un de ces joyaux cachés... il conserve toute la grâce d'une maison typiquement basque - française, comme si c'était un conte de fées, et vous pouvez le visiter librement. De nombreux Basques de l'extérieur du Goierri ne le connaissent même pas, et il se trouve dans un moulin du XVIe siècle.

Dimanche La balade classique vers Lareo

C'est un beau parcours de 6,7 km qui commence dans le Parketxe de Lizarrusti : un sentier avec peu de dénivelé qui traverse une forêt de hêtres, un très beau sentier, la rivière, le ravin et se termine dans le beau lac de barrage de Lareo. Ce n'est qu'une des options car Aralar dispose d'un réseau de 260 kilomètres de chemins et de 6 itinéraires qui partent du Parketxe de Aralar. Nous nous trouvons dans l'un des hauts-lieux de la randonnée au Pays basque : une chaîne de montagnes d'environ 120 millions d’années où l'on trouve 117 espèces et 11 habitats protégés. Et puis, la Navarre est juste à côté!

Aralar

Dimanche Des tyroliennes pour vous mettre en appétit

Le parc d'aventure Lizarrusti est tout simplement incroyable ! C'est sur le même parketxe et les moniteurs vous aideront à vous jeter avec les tyroliennes et à traverser le pont tibétain. Ensuite, ici même, vous pouvez vous ressourcer avec un repas maison préparé à partir de produits de saison : haricots en hiver, artichauts et champignons au printemps ou « une potée de haricots secs : avec des haricots locaux et du boudin noir fait maison à la boucherie du village ». En été, des salades avec des tomates locales, des haricots verts frais et une salade russe très savoureuse. L'agneau au « chilindrón », les joues et les côtes de bœuf ne manquent jamais. Et enfin, n'oubliez pas de goûter leur dessert au lait caillé (ouvert tous les jours de juillet à octobre, sauf le lundi).